Jour 1 : Los Angeles, Hollywood et Beverly Hills

Mercredi 10 octobre

Après un vol sans encombre, me voilà à l’hôtel – ou plutôt, « hostel« , c’est à dire un hôtel pas cher tenant plus de l’auberge de jeunesse. Il ne m’a fallu qu’une vingtaine de minutes pour y arriver depuis l’aéroport. C’est dû à mon arrivée tardive (22h), qui me permet d’éviter les embouteillages continus de cette ville, et à ma fort maligne idée de finalement louer un GPS avec ma voiture de location, pour la modique (ahem) somme de 99$.

Première nuit difficile : même si j’ai pas dormi dans l’avion, mon corps doit se dire qu’en France, c’est le matin, et qu’il n’est donc pas le moment de dormir. Ça commence bien.

Pub gros cul

Je me suis d’abord demandé : « mais qui voudrait avoir un gros cul ? »
Puis je me suis souvenu que je connais des filles qui aimeraient bien… Cette photo est pour elles. Non, je ne donnerai pas de noms.

Bâtiment franc-maçon

Ici, les Frères Trois Points ne se cachent pas.

A 8h, je me lève et me mets en route vers Hollywood Boulevard, à quelques kilomètres de là. C’est censé être LE quartier de LA. Mythique ! Glamour ! Plein de stars ! De paillettes ! Eh bien non. C’est une déception. A part quelques endroits iconiques (le Chinese Theater, le Roosevelt Hotel ou Capitol Records), la rue est surtout bordée de boutiques de lingerie coquines. Vous voyez la rue St Denis à Paris ? Ajoutez-y des étoiles sur les trottoirs, et vous y êtes.

Etoiles d'HollywoodEtoile d'Elvis

Traces dans le ciment

Quelques stars ont laissé leurs empreintes devant le Chinese Theater.

Pour me consoler, après y avoir marché toute la matinée, je vais déjeuner chez Hooters. Ben oui, c’est aussi ça l’Amerique ! Autant en profiter, puisque ce genre de restaurant où la taille des shorts des serveuses est inversement proportionnelle à leur bonnet de soutien gorge serait très certainement interdit en France, la Halde obligeant les patrons à embaucher des personnes au physique ingrat et Najat décidant d’abolir les mini-shorts.

FilmingCapitol Records

Ensuite, direction Beverly Hills et le fameux Rodeo Drive, parsemé de boutiques de luxe et immortalisé dans Pretty Woman. La ville pue le fric, le soleil et les palmiers. Voilà, ça ça correspond à l’idée qu’on en a ! La seule différence, c’est qu’au cinéma, il n’y a pas plus de touristes que d’autochtones.

Beverly Hills

Hôtel Beverly Hills

Cet hôtel a été immortalisé dans Le Flic de Beverly Hills.

Rodeo DriveAutre lieu célèbre par le cinéma, sans Julia Roberts mais avec Naomi Watts (ce qui est bien mieux) : Mulholland Drive. Cette route à flanc de colline mène à l’observatoire de Griffith Park, où commence La fureur de vivre, et d’où on aperçoit les fameuses lettres Hollywood. La vue sur Los Angeles au crépuscule est particulièrement chouette, lorsque les lumières s’allument et qu’on prend conscience de l’immensité de la ville… Le Grand Los Angeles s’étend sur 87 972 km², sept fois l’Ile-de-France !

Mulholland DriveObservatoire LA

James Dean

Le monument dédié à James Dean.

Après quelques photos et un passage au supermarché, je rentre dîner à l’hôtel. Il est 20h et je tombe de fatigue… Un mix entre le jetlag et la fatigue du jour je pense. Ceci dit, après 24h à Los Angeles, je ne peux pas dire que je suis convaincu par la ville. Trop grande, trop
embouteillée (2h pour faire 12 kilomètres, merci bien), pas spécialement
belle… Mais vous savez comme je suis ; et à la base, je suis venu
voir les parcs nationaux, pas des villas.

Ce n’est ni l’heure bleue ni le crépuscule, mais ça commence à être joli, non ?

Enseigne HollywoodPar contre, je me suis habitué plutôt rapidement au code de la route US, et à part un feu rouge grillé sur Hollywood Boulevard, je n’ai pas eu de soucis.

Là où c’est plus compliqué, c’est au niveau du « tip », que je sais jamais à qui donner. Genre le gardien du parking, il en a le droit ? Et la fille qui remplit mes sacs au supermarché ?

Dépenses du jour : $102,93
Miles parcourus : 70

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Jour 1 : Los Angeles, Hollywood et Beverly Hills »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s