Jour 9 : Mesa Verde National Park

Jeudi 18 octobre

Réveil sous une tente a moitié effondrée, il a effectivement soufflé cette nuit ! Et fait froid : -3°, selon la météo…

Direction les principales attractions de Mesa Verde (qui n’a aujourd’hui de vert que le nom, puisque 75% du parc a été touché par des feux de forêts ces dix dernières années) : les habitations troglodytes. On en compte près de 600 dans le parc !

Mesa Verde Palace Cliff

Cliff Palace, plus grand ensemble troglodyte du parc, que vous découvrirez plus bas.

Si la route qui traverse le parc permet de les admirer depuis des belvédères, ce qui j’ai fait hier, il est également possible de les visiter. J’ai du bol, puisque les visites s’arrêtent le 20 octobre.

mesa verde soda canyonÀ 9h, je commence par la visite de la Balcony House, avec le ranger Joe et seulement trois autres touristes. Là encore, les joies du hors-saison et du réveil au petit matin. Joe est lui aussi bien content qu’on soit que 4, car ça lui fait moins de gens à surveiller et il pourra nous montrer plus de choses, puisqu’on se déplace plus vite. Je suis toujours autant impressionné par ces habitats, perchés au milieu de falaises abruptes et qui font preuve d’un sens architectural certain. Pourquoi ont-ils été abandonnés à la fin du XIVe siècle ? Nul ne le sait. L’épuisement des ressources après une longue période de sécheresse est une des théories avancées.

Balcony House est un groupe d’habitations à flanc de falaise, qui doit son nom à ses balcons, bien préservés. Pour y accéder, il faut grimper une échelle de 10 mètres, et pour en sortir, se faufiler dans un étroit tunnel… Ce village logeait une cinquantaine de personnes dans 40 pièces. Si le site est relativement petit, sa vue sur le Soda Canyon le rend particulièrement spectaculaire.

Déconseillé aux gens sujets au vertige...

Déconseillé aux gens sujets au vertige…

Voilà Joe le ranger.

Voilà Joe le ranger.

mesa verde balcony houseOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAmesa verde balcony housemesa verde balcony housemesa verde soda canyon

Ce village donne peut-être la réponse à l’énigme : « mais pourquoi les Indiens sont-ils allé se fourrer-là plutôt que de rester dans leurs villages en surface ? » La présence de fortifications (au niveau du tunnel d’entrée/de sortie) laisse penser qu’ils cherchaient peut-être à se protéger d’autrui.

Cette théorie s’appuie également sur la découverte, à Cliff Palace, un autre ensemble du parc, d’un crâne avec une hache en pierre plantée dedans.

Et justement, après Balcony House, je vais visiter Cliff Palace – une troisième visite guidée est proposée (Long House, ensemble de 150 pièces), mais seulement en été.

L'accès au village se fait par un chemin plutôt ardu.

L’accès au village se fait par un chemin plutôt ardu.

Mesa Verde Palace CliffMesa Verde Palace CliffMesa Verde Palace CliffMesa Verde Palace CliffLe Cliff Palace tient son nom (Palace de la falaise) de sa taille : avec 150 pièces et 23 kivas, c’est le plus grand ensemble troglodyte d’Amerique du Nord. Il abritait jusqu’à 120 personnes et se niche au fond d’une alcôve de 88 mètres de long et 18 mètres de hauteur.

Lui aussi est remarquablement conservé, même s’il a été, comme la plupart des sites historiques du pays, maltraité après les premières années de sa découverte, au début du XXe siècle : les gens y campaient, ramenaient des artefacts (poteries, outils…), utilisaient les poutres pour faire du feu… Les premiers archéologues, plus intéressés par les artefacts qu’ils y découvraient que par les bâtiments eux-mêmes, ont même détruit des constructions pour fouiller en dessous. D’où la présence, sur des photos d’époque, de bâtiments qui n’existent plus… Mesa Verde Palace CliffMesa Verde Palace CliffMesa Verde Palace Cliff

Aujourd’hui, on ne peut malheureusement – ou heureusement, vu qu’il y a toujours des cons qui s’amusent à graver « Kevin ❤ Sharon » sur les murs – pas se promener partout dans le village, mais on ne peut pas tout avoir. Ou alors, faut devenir ranger.

On peut par contre visiter sans guide un autre ensemble, Spruce House, près du musée. C’est le mieux conservé de tous : 95% des ruines est d’origine. Il est également le plus facilement accessible.

Le panneau le plus efficace pour arrêter les promeneurs, selon un ranger.

Le panneau le plus efficace pour arrêter les promeneurs, selon un ranger.

mesa verde long house

Les kivas - chambres cérémonielles - étaient enterrées. En effet, les Anasazis (et leurs descendants aujourd'hui) pensent venir du ventre de la Terre.

Les kivas – chambres cérémonielles – étaient enterrées. En effet, les Anasazis (et leurs descendants aujourd’hui) pensent venir du ventre de la Terre.

Une kiva, sans son toit.

Une kiva, sans son toit.

A l'intérieur d'une kiva.

A l’intérieur d’une kiva.

mesa Verde Long House

Le musée du parc est d’ailleurs très intéressante, avec notamment de beaux dioramas réalisés par les CCC (Civilan conservation corps), qui ont aussi tracé les sentiers et construit la plupart des infrastructures du parc (et d’autres parcs du pays, comme à Zion). C’était des emplois publics pour occuper les jeunes dans les années 30, pendant la grande dépression. Comme quoi, parfois, les emplois-jeunes servent à quelque chose.

Vue du plateau de Mesa Verde sur les atentours

Vue du plateau de Mesa Verde sur les atentours

Mesa Verde

Cette belle visite accomplie, je prends la direction de l’ouest, vers l’Utah, en espérant arrivant à Natural Bridges avant la tombée de la nuit. Sur place, j’ai effectivement le temps de faire un rapide tour en voiture, afin de voir les trois ponts naturels, formés par l’érosion.

Mon passage dans le Colorado fut bref, me revoilà en Utah.

Mon passage dans le Colorado fut bref, me revoilà en Utah.

Le premier est le second plus grand au monde, paraît-il. Le plus grand, Rainbow Bridge, est près de Lake Powell, à quelques dizaines de kilomètres d’ici.

Je n’ai le temps d’aller voir de près que le troisième pont, le plus petit (34 mètres de hauteur). Je reviendrai donc demain matin pour voir les autres.natural bridges national monument

Ca faisait longtemps que j'avais pas posté d'autoportrait ;)

Ca faisait longtemps que j’avais pas posté d’autoportrait 😉

En attendant, je m’installe sur place pour camper. Et Natural Bridge dévoile alors un autre atout : il est agrée par la « Dark Sky association », une association qui lutte contre la pollution lumineuse. Puisque nous sommes dans une zone très peu peuplée de l’Utah, le ciel est donc particulièrement étoilé : il est de classe 2 sur l’échelle de Bortle.

Un mont joliment appelé "Bear's ears" (les oreilles de l'ours).

Un mont joliment appelé « Bear’s ears » (les oreilles de l’ours).

Dépenses du jour : $6 (visites guidées), $42 (essence)
Distance parcourue : 201 miles

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Jour 9 : Mesa Verde National Park »

  1. 1) j’ai envie de devenir Ranger.
    2) les emplois jeune servent à quelque chose pour la société, le problème c’est les conditions de travail des jeunes en question. (tu l’as cherché)
    3) ta photo de Bear’s ear est magnifique!

  2. Ping : Les voyages de Morgan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s