Jour 11 : De Borganes à Hafnarfjörður

islande road trip 11 jours

Cliquez sur la carte pour l’agrandir.

Vendredi 15 juin

Au lieu de redescendre vers Reykjavik, nous nous aventurons plus dans les terres, en direction de la région d’Húsafell. Ce petit village très charmant est particulièrement prisé des Islandais, qui pourtant ont déjà tout ce qu’il faut en termes de bucolique.

L’intérêt de la région, pour nous, se situe plutôt au niveau de ses cascades.

La cascade Hraunfossar.

Les chutes d’Hraunfossar.

Il y a d’abord Hraunfossar (Les chutes de la lave), en fait une suite de petites cascades s’étalant sur environ un kilomètre, l’eau ruisselant sous un champs de lave.Hraunfossar

Non loin se trouve Barnafoss (La cascade des enfants), qui tient son nom en hommage aux enfants de la famille Hraunsás. Pendant que leurs parents se rendaient à la messe, le jour de Noël, les enfants s’en furent jouer sur l’arche de pierre qui enjambait la rivière, tombèrent dans la chute et se noyèrent. Après l’accident, la mère fit alors abattre ce pont naturel.BarnafossNotre retour se fait par une piste interminable, la F550. Plus d’un heure trente de caillou et d’interrogations : « cette route est-elle autorisée pour les voitures de location ? » A la fin de mon voyage, j’apprendrai en fait que non : quand on loue une voiture, on y trouve une carte où l’intérieur des terres est grisé. Les assurances ne couvrent pas ceux qui s’y rendent. La F550 est ajoutée en plus de cette zone, bien qu’elle soit dans un secteur à peu près carrossable.F550 Islande F550 Islande F550 Islande

Nous arrivons sans encombre à Þingvellir, un haut lieu de l’histoire du pays puisque c’est là qu’est né l’Etat islandais, avec la réunion en 930 du premier Parlement en Europe : l’Alþing. C’est aussi là que le pays a déclaré son indépendance, plus de 1.000 ans plus tard, en 1944.

Le Parlement a été déplacé à Reykjavik, mais la plaine garde un autre intérêt : on peut y voir de nombreuses failles saillantes. Elles sont parallèles, et orientées essentiellement selon un axe NE-SO : « c’est la faille euro-américaine », résument les guides touristiques et les panneaux indicateurs.Thingvellir faille

Comme tout paysage islandais, le parc a aussi ses cascades, comme l’Öxarárfoss. Plus loin, un lac où on jetait les femmes adultères. Rien à voir : le lieu est très apprécié des plongeurs, de part l’extrême limpidité de l’eau.Thingvellir Öxarárfoss Thingvellir Öxarárfoss

Coucou, c'est moi !

Coucou, c’est moi !

Nous descendons ensuite vers Hafnarfjörður, où se tient tous les ans un festival viking. Je vous en parlerai demain, puisque nous y sommes allé deux jours de suite.

A un feu rouge près de Reykjavik, qui croisons nous ? Martial, le photographe rencontré au camping de Borgarnes ! Son avion est à minuit, nous allons donc ensemble au festival, avant de partager un dîner dans un restaurant de la ville. Je ne me souviens pas du plat (du poisson, certainement), mais je me souviens de la serveuse…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s