Jour 1 : De Paris à Pékin – Palais du prince Gong et hutongs

Mercredi 23 juillet

Me revoilà pour ce qui se présente comme le voyage de l’année sur ce blog ! New-York et Washington étaient des villes exceptionnelles, j’aime toujours autant l’Islande et Copenhague était super sympa, mais en termes d’aventure et d’exotisme ce voyage met la barre haut : Pékin, Tibet, Corée du Nord (oui, vous avez bien lu), le tout en plus de trois semaines…

J’avoue que j’ai senti le stress et l’excitation monter ces derniers jours.

IMG_2030

Me voilà donc dans l’avion pour Pékin, première étape du voyage. Je vole avec la compagnie SAS (Scandinavian Airlines). Je ne l’avais jamais empruntée, et à vrai dire, je ne pense pas le refaire sur du long courrier, tant elle manque de confort. Ainsi, on n’a pas de service de divertissement (films, jeux, etc.) à bord. Enfin, y’en a un, mais tellement obsolète qu’il est en inutilisable. De toute façon, il est tombé en panne peu après le décollage.

Bref.

Jeudi 24 juillet

Après quelques heures de somnolence, il est midi (6h en France) quand j’atterris à Pékin, sous un ciel couvert mais une très forte chaleur.

Il ne me faut pas trop longtemps pour passer l’immigration (la douanière semble ne pas croire que c’est moi sur la photo, mais ne pose pas de question. Bah oui, je vieillis moi aussi) et récupérer mes bagages.

IMG_2099Le centre de Pékin est relié à l’aéroport par un très rapide et très propre (et pas cher, 25RMB) train express. Ensuite, en trois stations de métro, je suis à l’auberge que j’ai réservé, le Dragon King Hostel (excellent rapport qualité/prix).

« Oh, il est timide », dit la fille qui me reçoit. Non non, je suis seulement très fatigué. Seulement, il est 15h, donc je ne vais pas aller me coucher maintenant. Après avoir tenté en vain d’envoyer un mail (désolé maman, Gmail est bloqué et mon VPN semble avoir du mal à se connecter), je pars donc à la conquête de Pékin.

Vu que j’ai pas pu regarder de films dans l’avion, j’ai pu potasser le Routard (note : qui est bourré d’erreurs de prix et d’horaires, je m’en rendrai compte plus tard). Je sais donc qu’à cette heure, et en prenant en compte la durée de visite des sites et leurs horaires, je n’ai pas beaucoup de choix.

Je me dirige vers Xicheng, au nord de la Cité interdite. Il s’agit du « vieux Pékin », du moins celui qui a été un peu épargné par les pelleteuses de Mao.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAMa première visite est le domaine du prince Gong. Il date du 18e siècle et est splendide ! Dommage qu’ils ne distribuent pas de plan à l’entrée (ou alors, j’ai mal vu) et qu’ils soient avares d’explication en anglais, car du coup je ne sais absolument pas qui était le prince Gong, et à quoi servaient tous ces bâtiments.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ceci est la bibliothèque du prince.

Ceci est la bibliothèque du prince.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAC’est toutefois une très belle visite ; surtout qu’à cette heure-ci, le lieu n’est pas (trop) envahi de touristes. A part le pavillon placé sur un plan d’eau, qui apporte une ombre très recherchée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAEncore mieux, à l’approche de l’heure de la fermeture, le lieu est quasiment déserté ; de quoi mieux en apprécier l’authenticité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAAprès ça, je vais me promener sur les bords des lacs Qianhai et Houhai, le « Pékin bobo ». Dans ce qui était sans doute y’a quelques années des lieux populaires ont fleuri des bars lounges et des boutiques. C’est très sympa, mais ça manque un peu d’authenticité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAVers les tours de la Cloche et des Tambours, par contre, je découvre les « hutongs » du Pékin du petit peuple. On est loin des palais et des parcs : ces ruelles sont un bric à vrac d’artisans, de boutiques, de maisons où il fait bon se perdre.

La tour de la Cloche...

La tour de la Cloche…

face à celle des Tambours.

face à celle des Tambours.

Ici, un barbier exerce sur le trottoir, là, une dame tisse un vêtement, plus loin des enfants font du vélo et des vieillards jouent aux cartes…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Combien de temps ces quartiers vont-ils rester là ? Aucune idée. Les pelleteuses sont elles aussi présentes. Et parfois, là où je pensais trouver un « hutong » typique, je trouve des rues restaurées. Joliment, certes, mais où les bars à cocktails ont remplacé les gargotes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et parce que je ne suis pas avare en contradiction, je prend un mojito, avant de rentrer à l’auberge. Cette première courte journée laisse présager le meilleur, dans une ville que je n’avais pas spécialement envie de visiter : la seule raison pour laquelle je suis arrivé à Pékin, c’est que c’est la seule ville à partir de laquelle on peut aller en Corée du Nord.

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Jour 1 : De Paris à Pékin – Palais du prince Gong et hutongs »

  1. Tu as de la chance, je n’ai jamais réussi à aller au palais du prince Gong sans qu’il soit noir de monde. Mais c’est un de mes endroits préférés à Pekin. Pour les HuTong, la 1ere fois que j’y suis allée, ie il y a 14 ans (omg), il y en avait encore autour de Tian An Men et en particulier au Sud. En 1 an, ils avaient presque tout rasé (sauf essentiellement au Nord de la Cité Interdite) pour les JO. Donc bon, Mao, il a bon dos…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s