Informations générales

Nous voilà à la fin de ce splendide journal. Pour les visiteurs qui arriveront sur cette page, y’a des chances que ça soit le début, alors je vais résumer tout ça en quelques points, en espérant que ça vous aide.

Le voyage

Mon projet de parcours faisait 2997 miles (4800 km), de Los Angeles vers Albuqueque, puis San Francisco et retour à LA. Au final, j’ai parcouru 4992 miles (8033 kilomètres).

Les dates

Du 9 octobre au 8 novembre. Une très bonne période, je pense. La météo est correcte (20-25° en permanence), ce qui permet de faire des randos sans être écrasé par la chaleur. En plus, à cette époque, les sites sont bien moins fréquentés et il est possible de quasiment partout trouver un hébergement sans réserver. Par contre, il fait froid la nuit.

Le budget

– Avion : 614 euros l’aller-retour, avec US Airways.
– Voiture pour 29 jours : 890 dollars (665 euros) sur Budget.com pour une Toyota Corolla, dont 90 dollars de GPS. Il est possible d’avoir une plus petite voiture pour moins cher, mais vue la distance, je préfèrais prendre la gamme au dessus.
– Essence : 665 dollars (497 euros).
– Dépenses sur place, hors essence (nourriture, hébergement, souvenirs, entrée dans les parcs) : 1304 dollars (975 euros), auxquels s’ajoutent 260 dollars pour le saut en parachute à Las Vegas.
Total : 2751 euros (sans compter le saut en parachute et les casinos à Vegas).

Ce prix total est pour une personne (étonnamment, j’ai pas beaucoup d’amis près à partir un mois en vacances comme ça) : à deux, ça reviendrait forcément moins cher…

Les coups de coeur

Le parc de Mesa Verde, méconnu mais qui mérite le détour. La ville de Santa Fe, bien plus traditionnelle que l’insignifiante Albuquerque. La ville fantôme de Bodie, exceptionnelle. Le parc de Zion, à ne pas manquer pour les fans de randonnée.

Les regrets

A la suite d’un changement de programme (puisque j’ai obtenu un ticket pour assister à l’enregistrement de The Big Bang Theory), je n’ai pas pu aller à Arches National Park. Je suis également passé à côté d’Antelope Canyon, qui vaut à lui seul le voyage aux Etats-Unis, si j’en crois ceux qui y sont allé.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire !

Jours 28 et 29 : La Highway 1 – De Monterey à Los Angeles

carte finale road trip usa

Mardi 6 novembre

Après un consistant petit déjeuner au motel, je vais voir Monterey.

Comme tous les ports de la côte ouest, Monterey dispose d’un « Fisherman’s wharf », un ponton, historique, où on trouve aujourd’hui plus de boutiques de souvenirs que de pêcheurs. À part ça, pas grand chose à voir, donc j’ai vite fait de quitter la ville. Elle a un aquarium très réputé, mais en tant que Finistérien, je suis déjà allé à Oceanopolis Brest. Difficile de faire mieux.Monterey Lire la suite

Jour 27 : La prison d’Alcatraz

(Note : pour cause de carte mémoire pleine sur mon appareil photos, les clichés suivant ont été pris par mon téléphone).

Lundi 5 novembre

Je prends le premier ferry vers Alcatraz, une des quatorze îles de la baie de San Francisco. Ce premier ferry, qui part à 9h, permet d’arriver sur l’île alors qu’il n’y a encore personne. La qualité de la visite s’en ressent, alors qu’un million de personnes visite le lieu chaque année.Alcatraz island Lire la suite

Jour 26 : San Francisco / Du Ferry building au Golden Gate

Dimanche 4 novembre

Puisque c’est dimanche, et que c’est les vacances, je traîne un peu au lit avant d’aller déjeuner à la Boulange, une chaîne de pâtisseries/salon de thé plus ou moins frenchie dont raffolent les San Franciscains, qui ont sans doute l’impression là de manger sain et européen. Pour vous donner une idée, mon « French toast » est servi avec du sirop d’érable.

Un petit déjeuner français typique.

Un petit déjeuner français typique, il parait.

Lire la suite

Jour 25 : San Francisco / Du Civic Center au Golden Gate Park

Samedi 3 novembre

Départ de l’hôtel par la Market Street, rue très commerçante et très animée en ce samedi ensoleillé. J’arrive au Civic Center, dominé par la coupole de l’hôtel de ville le plus grand des USA. Construit en 1915-1916 dans le style beaux-arts, il est inspiré de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Le City Hall de San Francisco

Le City Hall de San Francisco

Lire la suite

Jour 24 : Sausalito et Muir Woods

Vendredi 2 novembre
Sausalito est une petite ville côtière à quelques encablures de San Francisco. On y accède en ferry ou via le Golden Gate, option que je choisis.

La ville est sympathique, il semble y faire bon vivre, ce qui n’était pas gagné d’avance : dans les années 50, des ingénieurs avaient décidé d’y faire passer une autoroute flottante, longeant le front de mer. Les habitants s’y sont bien entendu fortement opposé. Cette histoire me rappelle un peu le Plan autoroutier pour Paris, prévu pour défigurer notre capitale dans les années 60.

San Francisco vu de Sausalito

San Francisco vu de Sausalito

Lire la suite

Jour 23 : San Francisco / Downtown

Jeudi 1er novembre

Je commence la journée par descendre à quelques pas de l’hôtel, au San Francisco Museum of Modern Arts. Beaucoup savent que l’art moderne me laisse souvent de marbre – et la Fontaine de Marcel Duchamps présentée là ne me fait pas crier au génie – mais la collection du musée se révèle particulièrement intéressante. Lire la suite

Jour 22 : Arrivée à San Francisco / Japantown

Mercredi 31 octobre

On s’est quitté hier dans un motel. Outre qu’il soit situé près de l’autoroute (c’est comme ça que je l’ai trouvé), il est aussi à proximité d’une voie ferrée, dont les trains de marchandise font trembler tout le hameau à interval régulier. Je dors néanmoins comme un loir et ne quitte les lieux que vers 11h.

Il est 16h lorsque j’arrive à San Francisco. Mon GPS, d’humeur semble-t-il touristique, me fait emprunter le Golden Gate pour y entrer. Quelle émotion ! En plus, il est même pas perdu dans la brume.

Golden Gate Entrance San Francisco Lire la suite

Jour 21 : Kings canyon et Sequoia National Park

map road trip usa

Mardi 30 octobre

On approche de la fin, avec la dernière journée « nature » de mon séjour, avant San Francisco. Pour conclure, si vous connaissez un peu la Californie (ou avez lu le titre du billet), vous vous doutez que je prends donc la route vers le sud de Yosemite, à Kings Canyon. Lire la suite

Jours 19 et 20 : Randonnées à Yosemite

Map_Yosemite_ValleyDimanche 28 octobre : Four-Mile & Panorama trails

Au réveil, je vais payer le camping (3 nuits) au ranger, qui n’était plus de service à mon arrivée la veille.

Puis j’entame le Four-Mile trail, un des sentiers historiques du parc qui, comme son nom ne l’indique pas, fait 5 miles. Il faut savoir que la vallée offre quelque 1 280 km de sentiers de randonnées, il y a donc de quoi faire. Yosemite ayant un paysage de haute montagne, certains sont plutôt sportifs, notamment ce Four-Mile Trail qui accuse un dénivelé de 3200 pieds (975 mètres).Yosemite Valley Four mile trail

Lire la suite

Jour 18 : La ville fantôme de Bodie et Yosemite (Tioga road)

map road trip usa

Samedi 27 octobre

Je lève le camp à 6h30, pour être sûr de croiser personne. Cap au nord, vers Mono Lake.

Il s’agit d’un des plus vieux lacs des USA, puisqu’il s’est formé il y a environ 700.000 ans. Il a toutefois perdu la moitié de son volume au 20ème, car il sert à alimenter Los Angeles en eau. Conséquence : son taux de salinité a explosé et il est maintenant deux fois plus salé que les océans. C’est d’ailleurs là-dedans que la Nasa aurait découvert en 2010 une « nouvelle forme de vie », à savoir une bactérie réussissant à vivre dans l’arsenic (même s’il y a polémique à ce sujet).

Mono Lake et ses étonnantes concrétions de tuf calcaire.

Mono Lake et ses étonnantes concrétions de tuf calcaire.

Lire la suite

Jour 17 : Death Valley

carte death valleyVendredi 26 octobre

Départ dans la matinée de Vegas. La Death Valley se situe environ à 2h de route de là.

Avec une superficie de 13500 km², il s’agit du plus grand parc américain en dehors de l’Alaska. C’est aussi l’un des plus secs (il y tombe 4 cm de pluie par an) et des plus chauds : son record de température en été est de 57°C (e 1913). En hiver par contre, le thermomètre peut passer sous la barre des 0°C. Ce climat extrême s’explique par l’emplacement de la vallée encaissée entre de hautes montagnes qui la protègent des vents venus du Pacifique.

Zabriskie Point, immortalisé dans le film éponyme de Michelangelo Antonioni

Zabriskie Point, immortalisé dans le film éponyme de Michelangelo Antonioni

Lire la suite

Jour 16 : Saut en parachute au-dessus de Las Vegas

Jeudi 25 octobre

Ou presque. En fait, je saute à partir de Boulder, à une trentaine de kilomètres de Vegas, avec la compagnie Skydive Las Vegas. Plutôt qu’un long texte, voici un roman photo. Ma tête véhicule facilement des expressions telles que : « là, j’étais inquiet », ou « aaaaahhhh ».

Après une demi-heure d’instructions et de signatures de paperasse (qui dit que si je meurs, la société n’est pas responsable), il est temps d’y aller.

Un premier saut est bien sûr un saut en tandem. Voici donc la personne qui aura ma vie entre ses mains.

Un premier saut est bien sûr un saut en tandem. Voici donc la personne qui aura ma vie entre ses mains.

Lire la suite

Jour 15 : Le strip de Las Vegas

map road trip los angeles las vegas

Mercredi 24 octobre

Après cette belle journée à Los Angeles, qui me laissera un grand souvenir, départ vers 10h pour Las Vegas. En partant plus tard, j’espère éviter les embouteillages matinaux… Mais ça serait trop simple : si New York est la ville qui ne dort jamais, Los Angeles est celle qui ne sort jamais de sa voiture. Lire la suite

Jour 14 : Le jour où j’ai assisté à l’enregistrement de The Big Bang Theory

Mardi 23 octobre

Et voila le grand jour, celui que j’attendais avec le plus d’impatience depuis que j’avais réussi, ô miracle, a obtenir un billet pour l’enregistrement.

Pour ceux qui ne connaissent pas, une courte présentation de la série :
The Big Bang Theory est une sitcom dont les deux personnages principaux sont des scientifiques de Caltech, à Pasadena. Leonard est un physicien expérimental et Sheldon un physicien théorique. Ils vivent en face d’une jolie serveuse, Penny, dont le rêve est de devenir actrice. L’effet comique de la série joue donc sur le contraste entre l’intelligence de Leonard et Sheldon et le bon sens de Penny. Les deux autres personnages importants de la série sont Howard, un ingénieur en aérospatiale et Rajesh, un astrophysicien.

Si en voyant cette photo vous ne vous dites pas "Oh punaise, un poster de Forbidden Planet", cette série n'est pas pour vous.

Si en voyant cette photo vous ne vous dites pas « Oh punaise, un poster de Forbidden Planet », cette série n’est pas pour vous.

Comment me suis-je donc retrouvé à l’enregistrement d’un épisode de cette série ? Eh bien, pour ceux qui ne le savent pas, il faut savoir que les rires que vous entendez en fond dans les sitcoms ne sont pas (toujours) enregistrés. Certaines séries sont tournées en public, à la manière d’une pièce de théâtre. Lire la suite